Cavale hongroise - Waldeck Moreau

Publié le par Jean Dewilde

Cavale hongroise - Waldeck Moreau

Le roman s’ouvre sur un concours d’œnologie qui se tient au Parc des Expositions de Paris. Nous sommes en 2012. Sans surprise aucune, c’est la comtesse Elizabeth de Montferrand qui remporte le trophée et ce pour la quatrième année consécutive, en réalité depuis sa première participation en 2009. Arrivée en France en 1999, elle a revendiqué le château de Montferrand, pratiquement en ruines, qui aurait appartenu à une lignée lointaine. C’est sur les pentes du Pic Saint-Loup dans l’Hérault que s’étale son domaine viticole. On la dit slovaque ou hongroise. Des interrogations, elle en suscite et notamment concernant le vin exceptionnel qu’elle produit. D’où vient-elle, cette femme qui ressemble à s’y méprendre – même silhouette, même visage, même nez trop long – à cette autre femme qui figure sur une photographie de 1956, se tenant bien droite devant un char de l’Armée rouge, en compagnie de deux militaires soviétiques ?

Le capitaine de police, Mathias Croguennec, est un homme au bord du gouffre à moins qu’il ne soit déjà tombé dedans. Depuis une violente dispute qui a vu sa femme s’enfuir avec leur fille en voiture et s’écraser pas très loin du domicile conjugal contre un platane, il va mal, très mal. La boisson, comme souvent mais aussi une sexualité consommée avec les prostituées hongroises de la 612. Et en particulier avec Cindy qui n’a pas plus que quinze ou seize ans. Le cadavre de celle-ci est découvert, gorge tranchée, lèvres cousues, brûlures de cigarettes, cuisses lacérées. Premier cri de colère de l’auteur qui dénonce remarquablement un problème que j’ai appris à bien connaître, celui des jeunes filles en provenance des pays de l’Est, en l’occurrence de Hongrie et qui se retrouvent sous le joug impitoyable de proxénètes.

Pour Croguennec, le lien entre la comtesse de Montferrand et les prostituées de la 612 est évident : elles sont de nationalité hongroise. Mais qui est donc cette Elizabeth qui connaissait manifestement Cindy et d’autres tapineuses de la 612 ? Pourquoi entretenait-elle des relations avec les filles ? L’hypothèse la plus répandue est le contentieux qu’elle a avec leur proxénète, Antal, surnommé de manière idoine le boucher de l’Est. Un contentieux qui pourrait remonter à très loin, dans l’espace et dans le temps…

La descente aux enfers de Mathias Croguennec s’accélère brutalement ; en cause une enveloppe matelassée adressée au responsable du commissariat de Sète avec une mention spéciale au feutre rouge Urgent, soulignée. En l’absence du commissaire, c’est Alain Fournier, le coéquipier de Mathias qui ouvre l’enveloppe. A l’intérieur, un cliché d’une grande netteté montre les corps de Mathias et Cindy entrelacés dans une posture sans équivoque. Fournier prévient Mathias et ensuite le commissaire qui envoie immédiatement une équipe au domicile de Croguennec ; et là, c’est la consternation : les policiers découvrent punaisées sur un mur les photos de deux prostituées, le visage barré d’une croix rouge: Cindy, bien sûr et Mirouna, une autre pute hongroise assassinée très peu de temps après avoir été en contact avec Mathias. Ce dernier n’a pas attendu ses collègues et est désormais en cavale et recherché. Comme un malheur n’arrive jamais seul, le commissaire décide également de rouvrir l’enquête sur la mort de la femme et de la fille de Croguennec, certaines rumeurs indiquant avoir vu un Croguennec ivre dans le véhicule peu avant l’accident.

Après avoir été hébergé une première nuit par Martinez, son pote le gitan, Croguennec contacte une prénommée Sophie, rencontrée dans un bar à hôtesses des mois auparavant et dont il a gardé le numéro de téléphone sans raison particulière. Avec d’autres artistes, la jeune femme squatte un immeuble dans le village de Sumène. Pas davantage question pour Croguennec de s’y installer. De toute façon, sans qu’il puisse se l’expliquer, Croguennec pressent que beaucoup de réponses aux questions qu’il se pose l’attendent en Hongrie, pays où il se rend en car avec Sophie qui, étrangement, possède des rudiments de hongrois. Ces questions concernent majoritairement la comtesse de Montferrand. Qui est-elle réellement ? Second cri de colère de l’auteur qui parcourt un pan de l’histoire hongroise et s’arrête en posant un regard critique sur le gouvernement actuel de Victor Orbán accusé entre autres choses de mettre en vitrine le parti d’extrême droite Jobbik ouvertement raciste et de criminaliser les Roms, les migrants et les sans-abri.

Waldeck Moreau a intégré pas mal d’ingrédients dans son roman policier mais pas que… Au travers des filles hongroises, il nous parle de la traite des êtres humains, une réalité sordide et bien dégueulasse mais qui génère de tels profits que certains ne voient pas vraiment pourquoi ils s’en priveraient, il évoque également la résurgence de l’extrême-droite et du populisme dans les anciens pays satellites de Moscou. Plus légèrement, il nous emmène aussi en Transylvanie, terre de qui vous savez.

Ce que j’ai beaucoup apprécié dans cette aventure proposée par Waldeck Moreau, ce sont les différents niveaux de lecture qu’il propose ainsi que des ambiances fort différentes ; tantôt crue et pesante, tantôt légère avec une pointe de fantastique, l’atmosphère varie sans cesse exactement comme un ciel de traîne et ce n’est pas le moindre des mérites de l’auteur que de réussir à garder le cap et à ne pas lâcher son fil d’Ariane.

Si la littérature est une invitation au voyage, ne manquez pas celui-ci : dépaysement garanti !

Tout ce que vous aimeriez connaître de l’auteur et de Cavale hongroise se trouve sur le site de la boutique du polar : http://www.laboutiquedupolar.com/bookshop/polar-et-romans-policiers/134-cavale-hongroise-roman-policier-de-waldeck-moreau-est-sur-la-boutique-du-polar-avec-des-centaines-de-livres-romans-noirs-thrille-9782370470676.html

Cavale hongroise

Waldeck Moreau

Éditions Lajouanie (mars 2016)

Publié dans polars français

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
https://www.google.fr/maps/uv?hl=fr&pb=!1s0x12b403c5e15a9c0f%3A0xa78f23aaf2d10bc2!2m5!2m2!1i80!2i80!3m1!2i100!3m1!7e115!4shttps%3A%2F%2Fssl.panoramio.com%2Fphoto%2F92744746!5schateau%20de%20montferrand%20pic%20saint%20loup%20-%20Recherche%20Google&imagekey=!1e4!2s95507793&sa=X&ved=0ahUKEwjoo93lpKfMAhWLHxoKHbtSCK4QoioIiQEwDQ
Répondre
V
Mon bon ami Jean,
Qu'il me plaît de te voir faire la promotion de ma région! Le Pic saint-Loup est à 15 km à peine de chez moi... Et pour préciser un peu le lieu, le Chateau de Montferrand est vraiment en ruines, il reste à peine quelques murs...
Si tu veux voir de plus près:
https://www.google.fr/maps/uv?hl=fr&pb=!1s0x12b403c5e15a9c0f%3A0xa78f23aaf2d10bc2!2m5!2m2!1i80!2i80!3m1!2i100!3m1!7e115!4shttps%3A%2F%2Fssl.panoramio.com%2Fphoto%2F92744746!5schateau%20de%20montferrand%20pic%20saint%20loup%20-%20Recherche%20Google&imagekey=!1e4!2s95507793&sa=X&ved=0ahUKEwjoo93lpKfMAhWLHxoKHbtSCK4QoioIiQEwDQ
Amitiés
Répondre