back up - Paul Colize

Publié le par chaton

51LQuQtZnNL._AA160_Waterloo-3.jpg

 

La première fois que j’ai rencontré Paul, c’était en mai 2010 chez lui à Waterloo. Il faisait superbe. Pendant deux heures, nous avons devisé au jardin sur la littérature policière et nous nous sommes découvert des goûts communs (George Pelecanos, William Lashner, Thierry Jonquet, Pierre Lemaître,...).

 

Paul m’a parlé de son projet sans m’en dévoiler les détails. Nous avons parlé musique, bien évidemment, musique pop/rock qui devait nourrir Back up.

 

Ma deuxième rencontre avec le géant de Waterloo eut lieu ce trois mars 2012 à La foire du Livre de Bruxelles. Paul dédicaçait Back up.

 

Je suis reparti avec mon trésor sous le bras. Une couverture magnifique. Un bel objet. Ce n’est qu’au mois de décembre que j’en ai « religieusement » entamé la lecture.

 

Paul m’avait bien dit qu’il aimait faire des recherches, rencontrer des personnes, aller sur des lieux qu’on retrouve dans le livre, se documenter de manière approfondie. Encore fallait-il mettre en musique toutes ces informations récoltées et glanées et les intégrer avec cohérence dans une intrigue policière.

 

Back up est un livre formidable. Par sa construction tout d’abord. Quel est cet homme renversé le onze février 2010 par un taxi à la gare du Midi ? Rien ne permet de l’identifier. D’autant qu’il est frappé du Locked-in syndrome et qu’il ne peut communiquer verbalement avec le corps médical.

 

Ailleurs, en Europe, quatre hommes vont mourir. Quatre musiciens rock.

Quel est le lien qui les unit à X-Midi ?

 

Le récit nous est conté en voix off par cet homme incapable de s’exprimer, cloué dans un lit et qui, petit à petit, va apprendre à communiquer par battements de cils avec Dominique, son kiné black.

 

Sur fond de guerre du Vietnam, d’une époque où quasi tout le monde se foutait en l’air en ingérant, sniffant, s’inoculant toutes les drogues possibles et imaginables, où le sexe se consommait comme un vulgaire joint, Paul nous livre une fresque fabuleuse de la musique et des musiciens pop/rock des années soixante. De Chuck Berry aux Beatles en passant par Jimi Hendrix, les Who, les Stones et bien d’autres. Passionnant !

 

Back up, c’est une onde de choc au travers de ses quelques quatre cents pages.

Loin de « Peace and Love », violence, noirceur et cynisme sont omniprésents. Un constat terrible aussi : comment une jeunesse entière pouvait se bousiller à coups d’acide, d’amphétamines, de coke et d’héroïne, le tout accompagné d’alcools durs. Effarant !

 

Paul nous parle aussi de lui et de sa jeunesse, je ne crois pas me tromper.

Ses petits boulots comme livreur de journaux, comme aide-magasinier dans les sous-sols du magasin de pièces de rechanges de l’importateur Peugeot ou comme barman dans une brasserie de la chaussée de Waterloo à Bruxelles. Il y en a bien d’autres, toutes chargées d’une émotion retenue.

 

Il nous parle avec pudeur de l’amour maternel, fort et pur. Le livre est dédié « A ma mère, qui savait si bien danser le rock’n’roll ».

 

Mais ne vous-y-fiez pas, Back up est un roman noir écrit avec une grande humanité, porté par une intrigue serrée et implacable, effrayante.

 

Au-delà de l’histoire proprement dite, vous y apprendrez, comme moi, je suppose, une foultitude de choses dont vous douterez de la réalité. En amorce de cette chronique, je vous ai dit que Paul aimait se documenter. Pour les plus sceptiques et les plus curieux d’entre vous, allez vérifier à votre guise. Je suis certain que Paul serait heureux de cette démarche.

 

Une question reste sans réponse mais elle n’a guère d’importance. Comment cette intrigue lui est-elle venue ? Si je me pose la question, c’est tout simplement parce qu’elle est d’une grande originalité.

 

Pour celles et ceux qui n’auraient pas encore eu l’occasion de lire Back up, n’hésitez pas un instant, c’est un roman exemplaire. Et je termine l’année 2012 avec Back up, authentique coup de cœur

 

Come back, Paul !

 

 

Back up

Paul Colize

La manufacture de livres

425 pages

 

 

 

 

 

Publié dans polars belges

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

microneedle roller skin care 20/03/2014 12:23

This is really a wonderful post. I am really interested to hear the story of Paul. Thank you so much for sharing it here with us. I too wish all the best to Paul and may, he come back soon.

Jean 29/12/2012 12:38

Coucou mon amie des champs,

Je voulais encore te remercier pour ta gentille carte glissée dans le colis du Père Noël. Bises. Jean.

Jean 29/12/2012 12:35

Hello Pierre,

Pas de honte et pas de panique ! Les bons polars sont comme les bons vins, ils se bonifient. Ceci dit, je t'en conseille vivement la lecture. Je sais que tu aimeras beaucoup. Amitiés à mon pote.
Jean.

Jean 29/12/2012 12:32

Hello Carine,

Effectivement, j'ai terminé 2012 en beauté avec Back up. Tout est bon dans cet excellent roman noir de mon compatriote. Je te souhaite rien que du bon pour cette fin d'année. Bises. Jean.

Jean 29/12/2012 12:29

Brigitte,

Voilà un cadeau de Noël qui ne fait que des heureux, j'en suis certain. Un sacré bon roman. Je te souhaite une chouette fin d'année. Bises. Jean.

Jean 29/12/2012 12:26

Cathy,

Paul n'en est pas à son coup d'essai mais je pense que Back up est, jusqu'ici, son roman le plus abouti. Je te souhaite une très bonne fin d'année. Bises. Jean.

Cathy 26/12/2012 23:18

Un coup de coeur aussi pour moi. Une de mes amies vient de me remercier de lui avoir conseillé, son mari a dévoré le livre en 48h.

Brigitte Lassalle 26/12/2012 18:49

Belle chronique, Jean ! J'ai tellement aimé ce roman, que j'en ai offert trois à Noël !!! j'attends les retours de lecture avec impatience, mais je n'ai aucune crainte ! une de mes meilleures
lectures de 2012 !

Carine Boulay 26/12/2012 17:50

Un de mes coups de coeur de l'année 2012 ... tu as terminé en beauté mon cher Jean !

Pierre FAVEROLLE 26/12/2012 08:58

Honte à moi, cher ami, je ne l'ai pas lu ! Je vais réparer cette erreur en 2013, puisque je devrais essayer d'écluser les stocks ! A bientôt et amitiés

Foumette 25/12/2012 22:19

Je suis tout à fait d'accord avec toi mon ami des villes!!!